AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm here for you (Pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


PETITS MOTS : 14
JE SUIS LA DEPUIS : 19/05/2013






MessageSujet: I'm here for you (Pv)   Mar 21 Mai - 8:18


I'm here for you


Ce matin, je m’étais réveillé, la tête un peu bourdonnante. Il fallait dire que j’avais un peu forcé sur la boisson la veille au soir. Mon regard tourna vers l’écran de mon portable qui affichait 10h19 déjà. J’avais passé ma soirée à appeler Angie, à écouter sa voix et à ne jamais lui répondre, ne trouvant pas le courage et puis surtout, ne sachant pas quoi lui dire. J’avais conscience que ça ne pouvait plus durer et puis elle allait finir par avertir la police de nouveau. Je me rendais bien compte que par téléphone ça ne fonctionnerait jamais, cela faisait trop longtemps que j’essayais. Trop longtemps que j’échouais. Je me suis rapidement installé derrière mon pc, le portable à l’oreille également. J’avais gardé quelques contacts suite à ces cinq années derrière les barreaux et je savais que certaines personnes seraient capables de faire des recherches pour moi. Certes, je devrai leur rendre la pareille un jour ou l’autre mais qu’importe …

Après de nombreux coups de fil et mails passés je me suis glissé sous une douche bien chaude, je me suis rasé de près comme d’habitude et je suis retourné dans ma chambre pour m’habiller. Un jeans foncé et un T-shirt sombre feraient l’affaire. J’avais hâte de voir si on avait déjà répondu à mes mails. Ah … deux réponses … Ils me demandaient, une journée, c’était trop, je voulais voir Angie aujourd’hui et je les ai donc pressés un peu plus. En attendant, je suis sortis, attendre dans mon appartement aussi grand soit-il ne me mènerait à rien, pire ne ferait que m’impatienter et sachez que je ne suis pas armé de grande patience. En sortant, j’ai croisé ma voisine dans le couloir. Je n’avais pour une fois, pas été très gâté de ce côté-là, il s’agissait d’une vieille femme, riche et qui semblait apprécier tout le monde. Elle me souriait, tout le temps, essayait de me dire bonjour et moi je lui lançais simplement un regard noir et elle fuyait. Au moins, elle me laissait tranquille, parce que c’était le genre de femme à passer ses journées à bavarder dans le couloir. En même temps, elle vivait complètement seule, mais bon ça, c’était son problème, moi j’avais les miens à régler. Je me suis retrouvée dans un café de la rue principale, en train de boire une vodka rouge – redbull, il était 11h mais qu’importe de nouveau, je faisais ma vie comme je l’entendais. J’ai diné là pour finir et je suis reparti trois heures plus tard, une autre canette de redbull à la main, j’en avais besoin et je tenais pourtant à ne pas retombé entièrement dans la spirale de l’alcool et de la drogue. J’avais eu assez de mal à me sevrer en prison et je ne voulais plus vivre ça.

J’ai attendu encore de longues heures chez moi et c’est vers 18h30 que la nouvelle est tombée. Un de mes ex confrères de prison l’avait retrouvé. Elle, MA Angie. Je n’avais pas tenté de l’appeler en cette journée et elle avait d’ailleurs dû s’en sentir soulagée, c’était vraiment très rare. Je pensais que le mail serait plus détaillé, que je saurais déjà au moins sa profession, si elle vivait seul ou non, si elle avait des enfants, brefs des détails qui m’aurait permis de savoir un peu à quoi m’attendre. Mais non, rien d’autre qu’une adresse. Tanpis. Je l’ai noté et suis parti en voiture dans cet autre quartier. J’ai dû chercher un peu pour trouver l’immeuble et puis pour trouver de la place où me garer également. J’ai monté les escaliers aussi lentement que je le pouvais, je ne savais pas encore si je ne ferais pas demi-tour. NON, ce n’était pas mon genre. Qu’étais-je devenu ? Un couillon ? Hors de question. Fier, je me suis avancé et j’ai sonné à la porte. Je ne baissais pas le regard, non, je regardais droit devant moi et j’espérais que ce soit Angie qui m’ouvre et non pas un homme parce que l’envie de lui foutre mon poing dans la gueule serait probablement irrésistible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I'm here for you (Pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEEL LIKE IN LOVE :: 
YOUR LIFE IN THE CITY
 :: 
east side
 :: robie house :: angie d. fitzgerald's flat
-
Sauter vers: