AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 ₪ It's okay not to be okay, but if you're drunk it's not my fault. [ft J. Elwyn Richards]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


PETITS MOTS : 101
JE SUIS LA DEPUIS : 18/05/2013




give me love ♥
niveau amour, je suis : fiancé et fou amoureux
relationship: Sofia I. Bosselo
ta devise en amour :


MessageSujet: ₪ It's okay not to be okay, but if you're drunk it's not my fault. [ft J. Elwyn Richards]   Dim 19 Mai - 22:04


You're drunk and you're mean.

Ezra faisait les cents pas à travers son salon. Il vérifiait toutes les dix secondes si il n’avait pas un appel manqué ou un sms, mais aucunes notifications n’apparaissaient sur son téléphone. Il regarda sa montre qui affichait vingt et une heure quinze. Il s’arrêta, soupira, et reprit sa marche infernale. Il attendait un signe de vie de son ami, Elwyn. Ce dernier n’avait daigné répondre à ses appels, texto ou mail. Le barman avait appeler June, mais elle ne lui avait pas été d’une grande aide puisqu’elle n’avait aucunes idées d’où il avait disparu, encore. La dernière fois qu’il l’avait vu, c’était la veille au soir, à son propre bar. El’ avait l’air préoccupé, et pour la première fois depuis longtemps, il n’avait pas beaucoup parlé durant la soirée. Cela, plus le fait qu’il ne répondait pas inquiétait réellement Ezra. Le problème avec Elwyn, c’est qu’il ne pouvait jamais savoir ce qui lui était passé par la tête, et à vrai dire, le barman s’inquiétait toujours, de peur qu’il n’ait fait une bêtise. Il l’avait été à se sortir de la drogue, mais il avait toujours peur que son meilleur ami retombe dedans, pour une raison ou une autre. Et l’air préoccupé et perdu de la veille inquiétait d’autant plus le brun.

Il se décida finalement à monter voir son fils qui était son dernier recours. Il poussa doucement la porte, et passa seulement la tête. Silas lisait un de ces livres contenant seulement des images, étant encore trop petit pour lire réellement. « Sily, est-ce que tonton Elwyn a appelé à la maison aujourd’hui ? » chuchota-t-il. Le petit avait passé la journée au domicile familiale, gardé par sa tante, et Ezrael priait intérieurement pour que le parrain de ce dernier ait appelé durant la journée. Malheureusement, le petit secoua négativement la tête, causant le désespoir de son père. « C’est pas grave mon grand, dors bien. » il entra avant d’aller déposer un baiser sur le front de son fils. Il repartit à pas de loup, et retourna au rez-de-chaussée. Le brun posa une nouvelle fois son regard clair sur l’horloge du salon. Il était à présent la demie, et toujours aucunes nouvelles de son ami. Il vérifia une dernière fois son portable, et finalement, il entreprit de se rendre chez lui, c’était le seul moyen d’être fixé. Il n’avait pas pour habitude de débarquer chez Elwyn sans prévenir, bien qu’il aurait pu le faire. Il prenait toujours soin d’appeler afin d’être sûr qu’il était chez lui ou qu’il n’était pas occupé – si vous voyez ce que je veux dire. Mais ce mutisme inquiétait réellement Ezra, qui n’avait pas l’habitude de le voir comme cela. En règle générale, il répondait toujours aux appels du barman, et il ne le laissait pas se faire du mouron comme cela.

Il attrapa les clés de la maison de son ami, et celle de sa voiture avant de sortir discrètement. Il avait les clés de la maison d’El’ depuis fort longtemps maintenant, tout comme ce dernier avait celle de celle des Dornan – seulement, Elwyn les avait piquées. Sofia dormait déjà, alors il lui laissa un mot sur le meuble à côté de la porte, au cas où elle se réveillerait. Elwyn vivait dans le quartier nord, à quelques minutes seulement de la maison des Dornan. Il fallu au barman moins de dix minutes avant d’apercevoir la grande demeure de son ami. Il se gara dans l’allée, comme d’habitude, puis descendit de sa voiture avant de la fermer à clé. Il monta rapidement jusqu’à la porte d’entrée, un peu inquiet de ce qu’il allait pouvoir trouver à l’intérieur. Il inséra les clés dans la serrure, et tourna deux fois avant que le loquet soit déverrouillé. Il appuya prudemment sur la poignet et entra. A l’intérieur, tout était calme, pas un seul bruit ne faisait entendre à l’intérieur de l’immense maison. « Elwyn ? ». Aucunes réactions ne se fit entendre. Ezra avança doucement dans le couloir, jetant un coup d’œil de ci, de là, des fois qu’il aurait vu Elwyn. « Elwyn ? Tu es là ? » demanda-t-il une nouvelle fois. Le barman arriva dans le grand salon et aperçu son ami allongé dans le canapé. Ezra soupira bruyamment. Ses craintes s’envolèrent aussitôt qu’il vit son ami. Certes, il était accompagné de plusieurs bouteilles – dont certaines jonchées le sol – mais il n’avait pas l’air plus amoché que cela, seulement très ivre. « Répond pas quand on t’appelle ! » dit le brun en s’approchant. Il ramassa au passage deux bouteilles vides qui traînaient sur le tapis. Il déposa sur la table, avant de poser son regard clair sur son ami qui semblait complètement ailleurs. « El’, j’ai essayé de te joindre toute la journée, ça te tuerait de répondre ? » Ezra n’était pas en colère, seulement il s’était énormément inquiété. Peut-être trop, c’était même sûr, mais c’était son meilleur ami, et normalement il avait de ses nouvelles tous les jours – et surtout plusieurs fois par jour concernant Elwyn. « T’as encore trop bu je me trompe ? » Son regard toujours posé sur son ami, il cherchait à comprendre qu’est-ce qui n’allait pas. Les bouteilles éparpillaient un peu partout trahissaient son état d’ivresse. Il connaissait son ami par cœur, et même si il n’avait pas l’habitude de le voir ainsi, c’était déjà arrivé dans le passé, il était donc sûr que quelque chose le tracassait. « Qu’est-ce qui ne va pas ? ». Il enfonça ses mains dans le fonds des poches de son pantalon en attendant que son ami ne daigne lui répondre.

_________________
"Run away with me, let me be your ride out of town,
let me be the place that you hide, we can make our lives on the go."


Dernière édition par Ezrael L. Dornan le Mer 22 Mai - 18:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


PETITS MOTS : 336
JE SUIS LA DEPUIS : 27/04/2013




give me love ♥
niveau amour, je suis : célibâtard.
relationship:
ta devise en amour :


MessageSujet: Re: ₪ It's okay not to be okay, but if you're drunk it's not my fault. [ft J. Elwyn Richards]   Lun 20 Mai - 11:11


you let me down, bro


Mes yeux ne lâchaient plus le carton d’invitation du mariage d’Ezrael Dornan et Sofia Bosselo. Un soupir traversait mes lèvres alors que buvais une énième gorgée de mon verre de whisky. Quand Ezrael m’a annoncé qu’il allait se marier avec Sofia, j’avais ressenti une immense joie pour lui. J’avais pu lire sur son visage qu’il n’attendait que ça depuis qu’il l’avait rencontrée et qu’après plusieurs années à rassembler son courage, il s’était lancé. La fierté pouvait se lire sur son visage. Ezrael était heureux. Je secouais la tête en essayant de me lever sans grande réussite. Je regardais les quelques bouteilles éparpillées sur le sol avant de poser le carton d’invitation sur la table basse en face de moi. Je prenais mon visage entre mes mains. Ce qui me gêne le plus dans cette histoire, c’est qu’Ezrael est heureux sans moi. Depuis qu’il a rencontré Sofia, j’ai l’impression qu’il s’éloigne avec sa vie de couple rangée. On a toujours été très différent, mais il était celui qui je passais le plus clair de mon temps. Maintenant, si je l’appelle pour aller boire un coup un soir, il me rétorquera qu’il doit lire une histoire à son fils ou tenir compagnie à sa femme. Malgré ses obligations de père et de fiancée, on s’était vu au bar hier soir. Son mariage me préoccupait, je me demandais si notre relation serait la même après qu’il ait dit oui, mais je n’en disais rien. Je ne voulais pas qu’il se sente coupable de quoi que ce soit. Après tout, je ne pouvais pas lui donner l’ordre de ne pas se marier. C’est son choix et il a l’air de lui convenir. Je me laissais tomber en arrière contre le canapé. J’ai trop bu, je me sens à l’ouest, énervé. Je fermais les yeux quelques secondes. Le problème c’est que je suis jaloux d’Ezra, même si je ne l’avouerais jamais. Il a tout ce que je n’ai pas. Ou alors je suis jaloux de Sofia qui a Ezra à ses côtés la plupart du temps. Je fronçais les sourcils me perdant moi-même dans mes réflexions. Le son de la télévision parvenait à mes oreilles alors que j’essayais d’en deviner les images, les yeux fermés. Je n’aurais pas la force de monter les escaliers pour rejoindre mon lit, j’allais passer la nuit étalé comme une larve dans le canapé.

J’ouvrais lentement les yeux en entendant mon prénom. J’attrapais une des bouteilles vides qui me tombait sous la main et me levais avec difficulté. J’avais de quoi me défendre si c’était un intrus qui s’était faufilé dans ma maison. Ne tenant même pas debout, je tombais en arrière sur le canapé. J’entendais à nouveau mon prénom et reconnaissais la voix de mon meilleur ami. Je soufflais et laissais tomber la bouteille par terre. Je n’aurais pas à l’écraser sur la tête de quiconque. Je gardais le silence n’ayant pas très envie de voir le futur marié, surtout dans cet état. Mon regard restait posé sur la télévision alors qu’Ezrael faisait son apparition dans le salon en me demandant si ça me tuerait de répondre quand on m’appelle. L’idée de lui faire un doigt d’honneur me traversait l’esprit, mais je gardais mes bras croisés et n’en faisais rien. Lorsque je bois trop, je deviens agressif et méchant et je le regrette amèrement par la suite –quand je m’en souviens. Du coin de l’œil, je le voyais ramasser les bouteilles qui trainaient par terre. Je regardais alors mon téléphone posait à quelques centimètres de moi et remarquais qu’effectivement j’avais plusieurs appels en absence. Je haussais les épaules pour répondre à Ezra. Mes yeux se levaient vers lui alors qu’il me demandait si j’avais encore trop bu. « Quel sens de la déduction, Ezra, tu m’épates. Bien sûr que non, j’ai pris toutes ces bouteilles de whisky et je suis allé arroser mon jardin avec. » Je secouais la tête désespéré par la question con de mon meilleur ami. Je détournais le regard et me reconcentrais sur la télévision, plus intéressante que mon invité surprise. Je rigolais franchement quand il me demandait ce qui n’allait pas. Je tournais la tête vers lui, le sourire aux lèvres. « Je te retourne la question. On ne baise pas sa femme ce soir ? » Je méritais un coup de poing dans la gueule sur ce coup-là pourtant j’affichais un air fier. Je serrais les dents avant d’ajouter « C’est sûrement à cause de votre mariage qui approche. C’est bête... Faudrait ne pas vous marier en fait. » Je penchais la tête sur le côté, fixant Ezrael, l’air innocent.

_________________

fuck. i think i'm

a little bit in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


PETITS MOTS : 101
JE SUIS LA DEPUIS : 18/05/2013




give me love ♥
niveau amour, je suis : fiancé et fou amoureux
relationship: Sofia I. Bosselo
ta devise en amour :


MessageSujet: Re: ₪ It's okay not to be okay, but if you're drunk it's not my fault. [ft J. Elwyn Richards]   Mer 22 Mai - 18:48


You're drunk and you're mean.

Elwyn était vraiment des plus agaçant quand il avait bu. Sa personnalité était multipliée par dix, et ça en devenait presque insupportable. Il haussait les épaules ne montrant aucuns interêt pour ce qu’Ezrael lui disait, comme si c’était normal de faire la mort pendant vingt quatre heures. Il le regardait agacé par sa réponse aussi ironique, qu’insupportable quant au fait qu’il avait bu. El’ arborait un air désespéré et dédaigneux, qui ne plaisait pas du tout au barman. Son ami se concentra à nouveau sur la télé qui se trouvait derrière Ezra. Ce dernier tenta de calmer ses nerfs. Son regard était posé sur Elwyn et il secoua à son tour la tête à la vue de son ami ivre, qui l’ignorait comme si il n’était qu’un vulgaire inconnu. Ezra s’approcha de la télévision et appuya sur un bouton afin de l’éteindre « Si je te dérange, tu le dis. » il ne haussa pas le ton, et resta aussi calme qu’il le pouvait. Il restait dubitatif quant à l’attitude de son ami. Certes il était des plus chiants quand il buvait de trop, mais ce soir-là, il battait tous les records. Ezrael aimait profondément son ami, et il était près à faire n’importe quoi pour lui, mais il y avait des fois, où comme celle-là, il avait juste envie de le frapper. C’était son meilleur ami, il n’en avait pas d’autre, et c’était pour cela qu’il était ici à cette heure-ci, même si ce dernier ne semblait pas enchanté de sa visite.

Lorsque le barman lui demanda qu’est-ce qui n’allait pas – puisque visible il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond dans le petit univers de son ami -, un sourire narquois apparu sur le visage d’Elwyn. Une remarque acerbe et déplacée sortie alors de la bouche de ce dernier. Ezra haussa les sourcils de surprise et resta bouche bée. Il dépassait franchement les limites là. Et en plus il semblait fier de lui ! « Pardon ? ! » s’exclama le brun interloqué. Il sortit une main de sa poche et pointa l’index vers Elwyn d'un air réprobateur « Je te prierais de rester poli. Tu n’as pas le droit de parler comme ça de moi, et encore moins de Sofia. » dit-il les dents serrées. Mais que diable avait-il ? « T’es peut-être bourré, mais ça ne t’autorise pas à dire des choses pareilles. ». Il s’approcha de son ami assit sur le canapé et s’arrêta face à lui. Ca dernière remarque laissait sous-entendre des dizaines de choses qu’Ezra avait peur de comprendre. « Ne pas nous marier ? Elwyn, qu’est-ce qu’il se passe ? Qu’est-ce que j’ai fais de mal ? ». Ezrael fixait El’ attendant une réponse, car il était un peu perdu. Il secouait la tête de gauche à droite, cherchant dans le regard de son ami, le vrai Elwyn. Ses derniers mots étaient que Sofia et le barman ne devraient pas se marier. Et Ezra ne comprenait pas. Elwyn avait toujours semblé très heureux pour son meilleur ami, il appréciait énormément Sofia, c’était même grâce à lui qu’ils étaient ensemble. Alors pourquoi du jour au lendemain, il disait à son ami qu’il ne valait peut-être mieux pas qu’ils se marient. Ezra aperçu le carton d’invitation à son propre mariage sur la table basse. Il le fixa quelques secondes, comme si ce bout de papier pouvait lui donner les réponses à toutes ses questions. « Je croyais que tu étais content pour moi, que tu appréciais Sofia, pourquoi tu dis des choses pareilles ? » demanda le brun en reposant son regard clair sur Elwyn. Il passa nerveusement une main dans sa nuque. C’était son meilleur ami, son témoin, le parrain de son enfant, bien qu’ils n’étaient pas relié par le sang, Ezra le considérait presque comme un frère. Et pourtant, ce qu’il venait de lui dire le blessé. Même si Elwyn avait un taux d’alcoolémie élevé, ce n’était pas pour autant qu’il disait ces paroles en l’air. Malheureusement, il ne mesurait pas l’ampleur de ses paroles, contrairement à Ezra, qui prenait toujours soin d’utiliser les mots justes afin de ne pas blesser les gens. Il n’y avait qu’avec son meilleur ami qu’il ne prenait pas toujours des gants, car il n’en prenait pas avec lui après tout. Le barman regrettait presque d’être venu prendre des nouvelles de son ami. Il aurait su, il serait resté chez lui, et il aurait bouquiné ou écrit. Mais le bien être de son ami passait avant le sien, et l’inquiétude qui l’avait rongé toute la journée l’avait poussé à se rendre dans la demeure de Monsieur Richards. En amitié, c’est le prix à payer.

_________________
"Run away with me, let me be your ride out of town,
let me be the place that you hide, we can make our lives on the go."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé










MessageSujet: Re: ₪ It's okay not to be okay, but if you're drunk it's not my fault. [ft J. Elwyn Richards]   

Revenir en haut Aller en bas
 

₪ It's okay not to be okay, but if you're drunk it's not my fault. [ft J. Elwyn Richards]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

+
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEEL LIKE IN LOVE :: 
YOUR LIFE IN THE CITY
 :: elwyn richards's house
-
Sauter vers: